Symptômes

Symptômes des diabètes

Symptômes du diabète

Diabète de type 1

Les symptômes du Diabète de type 1 sont le plus souvent une excrétion excessive d’urine (connue sous le nom de polyurie), des sensations de soif (appelée polydipsie), mais aussi une faim constante, une perte pondérale (de poids), de la fatigue et une altération de la vision. L’apparition de ses symptômes est généralement brutale.

Diabète de type 2

Similaires aux symptômes du diabète de type 1, les symptômes du Diabète de type 2 sont souvent moins forts.

Le diabète gestationnel

Les symptômes de type de diabète sont les mêmes que ceux du diabète de type 2, et il se diagnostique habituellement au cours du dépistage prénatal et donc sans l’apparition des symptômes.

Quelles sont les conséquences du diabète ?

Les diabètes peuvent endommager le cœur (risque de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral), ainsi que les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins mais aussi les nerfs.

Selon l’OMS (sources) :  50% des diabétiques meurent d’une maladie cardio-vasculaire (principalement cardiopathie et accident vasculaire cérébral). Associée à une diminution du débit sanguin, la neuropathie qui touche les pieds augmente la probabilité d’apparition d’ulcères des pieds et, au bout du compte, d’amputation des membres. La rétinopathie diabétique est une cause importante de cécité et survient par suite des lésions des petits vaisseaux sanguins de la rétine qui s’accumulent avec le temps. Au bout de 15 ans de diabète, près de 2% des sujets deviennent aveugles et environ 10% présentent des atteintes visuelles graves. Le diabète figure parmi les principales causes d’insuffisance rénale. 10 à 20% des diabétiques meurent d’une insuffisance rénale. La neuropathie diabétique fait suite aux lésions nerveuses dues au diabète et touche jusqu’à 50% des diabétiques. Bien que de nombreux problèmes différents puissent résulter d’une neuropathie diabétique, les symptômes courants sont les suivants: fourmillement, douleur, engourdissement ou faiblesse au niveau des pieds et des mains. Le risque général de décès chez les diabétiques est au minimum deux fois plus important que chez leurs pairs qui n’ont pas de diabète.

Mise à jour 14 Septembre 2012

© Sources/Auteurs:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*
= 4 + 4